Sa définition et ses origines

La sophrologie a été fondée en Espagne au XXème siècle par un neuropsychiatre d’origine colombienne, le professeur Alfonso Caycedo, qui la définira ainsi : « La sophrologie est une science, ou mieux, une discipline scientifique qui étudie la conscience, ses modifications, et les moyens de la faire varier dans un but thérapeutique, prophylactique ou pédagogique ».

Le mot « sophrologie » est issu de l’étymologie grecque suivante :
SOS : harmonie, sérénité, tranquillité, équilibre
PHREN : psyché, âme, esprit, conscience
LOGOS : étude, traité, science

Soit littéralement Étude de l’harmonie de la conscience.

Héritière des traditions ancestrales occidentales de soin par la parole et orientales de soin par la posture, la Sophrologie concilie expression orale et expression physico-corporelle.

Le Professeur Alfonso Caycedo a proposé une technique originale en créant la relaxation dynamique, axe de la sophrologie.

Instituant l’harmonie et l’équilibre du corps et de l’esprit dans un courant de pensée positive, elle constitue un accompagnement privilégié dans les moments difficiles de la vie, changement, transition, épreuve, maladie, insomnie, douleurs chroniques…

La formation de sophrologue en France est depuis 2010 inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

 

L’approche

La méthode sophrologique s’attache à développer la conscience de soi-même, à mieux se connaître. Par la Sophrologie, chacun optimise sa confiance, installe de la sécurité. L’approche se fait par un travail sur le corps. Par l’intégration du schéma corporel, une prise de conscience de l’identité corporelle de chacun est mise en avant. Par le corps, le sujet se sent vivant, les ressentis et les sensations sont dévoilés, la relation au monde par les 5 sens est revisitée.

La dimension spatio-temporelle retenue est « Ici et maintenant formant un tout, une unité corps/monde/conscience ».

Alfonso Caycedo a proposé comme base nouvelle un travail sur les états et les niveaux de la conscience en lien avec la corporalité. Ainsi, le corps, l’esprit et la conscience forment une unité existentielle indissoluble.

 

Les trois principes fondamentaux

  • Le principe de l’action positive : renforcement du positif chez chacun
  • Le principe du schéma corporel comme réalité vécue : travail sur les sensations perceptions du corps afin de se sentir pleinement en vie
  • Le principe de réalité objective : être présent à soi-même, à l’autre et à son environnement ici et maintenant. Le sophrologue est un guide de l’adaptabilité de tous les instants de la vie.

 

Les outils de la sophrologie : relaxation dynamique, détente corporelle et mentale, respiration, visualisation, méditation

Cliquez sur les images pour en savoir plus…

 

La relaxation dynamique
La relaxation dynamique
La détente corporelle et mentale
La détente corporelle et mentale
La respiration
La respiration
La visualisation
La visualisation
La méditation
La méditation